REUNION DU COMITE DE SECURITE

Comme chaque année à la même période de l’année, le Comité de sécurité du Consulat général de France à Pointe-Noire s’est réuni le 4 avril. Cette réunion s’est déroulée en deux séquences : la première, de sensibilisation et de mise à niveau des chefs d’ilots, la seconde, élargie à certains responsables sécurité / sureté représentant 22 entreprises. Les Conseillers consulaires, le Proviseur du Lycée Charlemagne, le directeur de l’école primaire et le Directeur délégué de l’Institut Français du Congo à Pointe-Noire ont été associés à cette réunion, à laquelle a également participé Franz Coïdan, Premier Conseiller à l’Ambassade de France au Congo.

Chaque chef d’ilot s’est vu remettre la liste à jour des Français de leur zone (en format papier) ainsi qu’un guide actualisé et une carte mise à jour (en format électronique) de la ville de Pointe-Noire. Il a été annoncé aux participants que le ‘’Guide d’accueil’’ annuel du consulat général serait revu en profondeur pour devenir un Memento de sécurité à l’attention de la communauté française.

Plusieurs points ont été rappelés, notamment :

-  l’importance de l’inscription au registre et de la mise à jour des coordonnées personnelles et professionnelles ;

-  L’utilité du portail Ariane pour les entreprises qui emploient des personnels en mission ‘’rotationnaires’’ et pour les visiteurs de passage (familles et amis) ;

-  le recours aux réseaux sociaux pour diffuser les recommandations de sécurité, en particulier le site Internet et la page Facebookdu consulat qui, moins de trois mois après son lancement, bénéfice d’une audience satisfaisante (près de 1.000 abonnés) ;

-  la nécessité de se mobiliser pour lutter contre les rumeurs qui attisent les craintes de nos ressortissants en communiquant de manière factuelle et précise, chaque fois que nécessaire, sur la base d’informations recoupées.

Pour mémoire, les chefs d’ilots n’exercent aucune responsabilité consulaire. Ce sont des bénévoles qui acceptent de se mobiliser dans l’intérêt général dans le cadre de la sécurité de la Communauté française. Ils ne sont pas en mesure de répondre aux questions d’ordre consulaire ou administratif. Plutôt que de les contacter, écrivez-nous ou venez nous rencontrer au Consulat !

Dernière modification : 23/04/2015

Haut de page