COVID-19 – Est-ce que je peux venir en France ?

Des mesures sanitaires s’appliquent à tous les voyageurs avant le départ et à l’arrivée sur le territoire français. De plus, des restrictions d’accès au territoire français existent en fonction du pays de provenance des voyageurs.

Les conditions de votre venue en France seront différentes selon le pays où a débuté votre voyage et selon votre statut vaccinal.

Dans tous les cas les restrictions habituelles de voyage s’appliquent (visa, durée de séjour, etc).

Quel que soit votre lieu de départ, si vous présentez des symptômes de la COVID-19 à votre arrivée en France, vous vous verrez prescrire une mise en quarantaine, ou un placement et maintien en isolement par le préfet.

Attention, d’autres règles s’appliquent aux voyages vers et depuis les territoires d’Outre-mer français.

Pour plus d’information, consultez le site du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.

Vous êtes vacciné

Si vous êtes vacciné : vous pouvez venir en France sans restrictions liées aux conditions sanitaires.

Les mesures appliquées aux adultes vaccinés s’étendent dans les mêmes conditions aux mineurs les accompagnant, qu’ils soient vaccinés ou non. Vous pouvez donc voyager avec vos enfants mineurs, qu’ils soient vaccinés ou non, sans isolement. Les mineurs non-vaccinés, âgés de douze ans et plus, restent soumis à l’obligation de test PCR ou antigénique dans les conditions ci-dessous.

Les documents pour voyager si vous êtes vacciné

Seuls les vaccins autorisés par l’EMA : Pfizer (Comirnaty), Moderna, AstraZeneca (Vaxzevria) et Johnson & Johnson (Janssen), ainsi que le vaccin AstraZeneca (Covishield) sont acceptés dans ce cadre.

  • une preuve de vaccination. Celle-ci ne sera valable qu’à la condition qu’elle permette d’attester la réalisation d’un schéma vaccinal complet, soit :
    • 7 jours après la 2e injection pour les vaccins à double injection (Pfizer, Moderna, AstraZeneca (Vaxevria et Covishield)) ;
    • 4 semaines après l’injection pour les vaccins avec une seule injection (Johnson & Johnson) ;
    • 7 jours après l’injection pour les vaccins chez les personnes ayant eu un antécédent de Covid-19 (1 seule injection nécessaire).
  • une déclaration sur l’honneur, téléchargeables sur le site Internet du ministère de l’Intérieur attestant
    • que vous n’avez pas de symptôme d’infection à la Covid-19 ;
    • que vous n’avez pas connaissance d’avoir été en contact avec un cas confirmé de Covid-19 dans les quatorze jours précédant le trajet ;

Vous n’êtes pas vacciné

Une classification des pays de départ a été définie sur la base des indicateurs sanitaires. Les listes des pays pourront être modifiées selon les évolutions de leur situation épidémique.

Des règles spécifiques s’appliquent aux transporteurs routiers.

Vous n’êtes pas vacciné et vous arrivez d’un pays de la liste « verte »

Pays/territoires de la liste « verte » : pays de l'espace européen (Union européenne, Andorre, Islande, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Saint-Marin, Saint-Siège et Suisse), et Arabie Saoudite, Australie, Bahreïn, Brunei, Canada, Chili, Comores, Corée du Sud, Hong-Kong, Japon, Jordanie, Liban, Nouvelle-Zélande, Singapour, Taïwan, Ukraine, Uruguay et Vanuatu. - PNG

Chaque voyageur de 12 ans et plus devra présenter le résultat négatif d’un test PCR ou d’un test antigénique réalisé moins de 72 heures avant le départ. Si vous voyagez depuis Chypre, la Grèce, l’Espagne, les Pays-Bas ou le Portugal, ce délai est ramené à 24h.

Si vous avez précédemment contracté la Covid, il est également possible, à la place d’un résultat négatif de test, de présenter un certificat de rétablissement datant de plus de onze jours et de moins de six mois. Un certificat de rétablissement est un document délivré à la personne qui a été contaminée par la Covid-19 sur présentation d’un résultat positif à un examen de dépistage RT-PCR ou à un test antigénique.

Par dérogation, cette obligation ne s’applique pas aux :

  • déplacements des résidents des bassins de vie frontaliers dans un rayon de 30 km autour de leur domicile pour une durée inférieure à 24 heures ;
  • déplacements professionnels dont l’urgence ou la fréquence est incompatible avec la réalisation d’un tel test ;
  • déplacements des professionnels du transport routier dans l’exercice de leur activité.

Les personnes souhaitant bénéficier de l’une des exceptions mentionnées ci-dessus doivent se munir d’un document leur permettant de justifier du motif de leur déplacement.

Vous n’êtes pas vacciné et vous arrivez d’un pays de la liste « orange »

Pays/territoires de la liste « orange » : tous les pays/territoires du monde sauf ceux sur la liste verte et ceux sur la liste rouge. - PNG

Vous ne pouvez voyager vers la France que si vous avez un motif impérieux de le faire.

Chaque voyageur de 12 ans et plus devra présenter à l’embarquement, le résultat négatif d’un test PCR réalisé moins de 72h avant le vol ou d’un test antigénique réalisé moins de 48h avant le vol. Si vous arrivez du Royaume-Uni, le test PCR ou antigénique devra être réalisé moins de 24h avant l’embarquement.

Si vous avez précédemment contracté la Covid, il est également possible, à la place d’un résultat négatif de test, de présenter un certificat de rétablissement datant de plus de onze jours et de moins de six mois. Un certificat de rétablissement est un document délivré à la personne qui a été contaminée par la Covid-19 sur présentation d’un résultat positif à un examen de dépistage RT-PCR ou à un test antigénique.

Vous pourrez être testé de façon aléatoire lors de votre arrivée en France.

Vous devrez vous engager à respecter un auto-isolement de 7 jours.

PDF - 147.1 ko
Motifs impérieux - Pays de la liste "orange"
(PDF - 147.1 ko)

Vous n’êtes pas vacciné et vous arrivez d’un pays de la liste « rouge »

Pays de la liste « rouge » : Afghanistan, Afrique du Sud, Algérie, Argentine, Bangladesh, Brésil, Colombie, Costa Rica, Cuba, Géorgie, Indonésie, Iran, Maldives, Maroc, Mozambique, Namibie, Népal, Pakistan, République démocratique du Congo, Russie, Seychelles, Suriname, Tunisie, Turquie. - PNG

Vous ne pouvez voyager vers la France que si vous avez un motif impérieux de le faire.

Chaque voyageur de 12 ans et plus devra présenter à l’embarquement, le résultat négatif d’un test PCR ou antigénique réalisé moins de 48h avant le vol.

Si vous avez précédemment contracté la Covid, il est également possible, à la place d’un résultat négatif de test, de présenter un certificat de rétablissement datant de plus de onze jours et de moins de six mois. Un certificat de rétablissement est un document délivré à la personne qui a été contaminée par la Covid-19 sur présentation d’un résultat positif à un examen de dépistage RT-PCR ou à un test antigénique.

Vous serez testé lors de votre arrivée en France.

Vous serez astreint à une quarantaine obligatoire de 10 jours contrôlée par les forces de sécurité.

PDF - 137.7 ko
Motifs impérieux - Pays de la liste "rouge"
(PDF - 137.7 ko)

Les documents pour voyager si vous n’êtes pas vacciné

Selon votre cas vous devrez compléter et avoir sur vous certains des documents suivants pour embarquer :

  • une déclaration sur l’honneur, téléchargeable sur le site Internet du ministère de l’Intérieur attestant
    • que vous n’avez de symptôme d’infection à la Covid-19 ;
    • que vous n’avez pas connaissance d’avoir été en contact avec un cas confirmé de Covid-19 dans les quatorze jours précédant le trajet ;
    • (pour les personnes de 12 ans ou plus) que vous acceptez qu’un test ou un examen biologique de dépistage virologique de détection du SARS-CoV-2 puisse être réalisé à votre arrivée en France ;
    • (le cas échéant) que vous vous engagez à respecter un auto-isolement de 7 jours ;
    • (pour les voyageurs non-vaccinés arrivant de pays sur la liste rouge) que vous avez pris connaissance de la mesure de quarantaine de dix jours qui sera prononcé à votre encontre lors de votre arrivée en France.
  • une attestation de déplacement international dérogatoire vers la France métropolitaine, téléchargeable sur le site Internet du ministère de l’Intérieur. Cette attestation est à présenter aux compagnies de transport avant l’utilisation du titre de transport et aux autorités en charge du contrôle aux frontières (liaisons aériennes, maritimes, terrestres, dont les liaisons ferroviaires).
  • un justificatif de lieu d’isolement, avec, le cas échéant, les modalités d’accès pour les forces de sécurité lors des contrôles.

À défaut de présentation de ces documents, l’embarquement sera refusé et vous serez reconduit à l’extérieur des espaces concernés.

Dernière modification : 26/07/2021

Haut de page